Vous avez été appelé par l’entreprise à qui vous avez fait parvenir votre CV ? Félicitations ! cela signifie que votre CV a suscité son intérêt.

Nous vous proposons de vous faire bénéficier, ci-après, de plus de 40 années d’expérience dans le recrutement d’experts et ce, pour vous préparer au mieux à la phase cruciale du 1 er entretien avec votre futur employeur.

  • Si l’entreprise qui a reçu votre CV décide de vous recevoir c’est qu’elle a un intérêt à le faire ; encore faut-il savoir quelles composantes de votre CV, quelles expériences ont retenu son attention ?
  • 70% de la réussite d’une entrevue, d’un entretien, d’une négociation dépendent de la phase de préparation de ce dernier
    • montrez que vous avez dûment préparé votre entrevue en ayant recherché toutes les informations sur l’entreprise (son positionnement, sa stratégie, ses activités principales, produits & services, son mode de développement, ses perspectives de développement, son panorama concurrentiel, les menaces liées à son marché, ses implantations, sa situation financière, etc)
    • gardez en tête que si vous apportez de l’information nouvelle à votre interlocuteur, si vous lui apprenez des choses nouvelles, vous marquerez des points !
    • effectuez une revue de presse sur l’entreprise afin de connaître ses dernières actualités
    • montrez que vous avez appréhendé le contour du poste, et si tel n’était pas le cas, listez les questions en suspens que vous poserez lors de l’entretien ; cela montrera votre intérêt
    • il n’ya pas de questions idiotes ….mais que des gens idiots qui ne posent pas de questions !
    • vous vous serez préalablement renseigné sur la fonction et le profil de votre interlocuteur ; ceci vous permettra de mieux connaître la personne que vous aurez en face de vous et de faire éventuellement des liens lors de l’entretien. Montrer que vous avez des points communs permet de consolider la relation et de la rendre plus pérenne.
  • Le jugement que se fera votre interlocuteur de vous-même dépendra des 3 premières minutes de l’entretien ; aussi, votre posture, votre langage, vos dires et votre voix seront déterminants
  • Lors de l’entretien, il vous faudra poser les questions qui vous permettront de bien identifier et comprendre les raisons pour lesquelles votre interlocuteur est intéressé de vous rencontrer, puis capitaliser sur ces dernières. Exemple, si parmi vos 2 expériences professionnelles, seule la dernière lui parait intéressante, il est inutile de passer trop de temps sur votre 1ere expérience
  • Tentez d’obtenir rapidement une description de la fonction telle qu’exercée dans l’entreprise, de son périmètre d’intervention, de ses responsabilités lors de l’entretien afin de focaliser vos réponses sur l’essentiel
  • Soyez capable de répondre et d’argumenter à la question suivante : « qu’avez-vous le mieux réussi dans votre parcours ? »
  • Montrez que vous êtes intéressés par la fonction, évoquez les aspects de la fonction qui vous intéressent particulièrement, démontrez votre capacité à prendre la fonction et ce que vous pouvez y apporter. Posez des questions relatives à la période d’intégration, à la politique de formation,
  • Poser des questions intelligentes sur l’entreprise ce qui marquera l’intérêt que vous lui portez
  • Demandez quelles sont les valeurs recherchées par l’entreprise au niveau de leurs collaborateurs, quels sont les comportements rédhibitoires,
  • Essayez de préparer « les atouts de votre candidature » par rapport aux autres candidats, les axes différenciant, essayez de connaître le profil des autres candidats. On s’en sort plus facilement quand l’on sait contre qui on se bat !
  • N’oubliez-pas de poser des questions concrètes, relatives au fonctionnement opérationnel de la fonction : est-un remplacement ou une création de poste ? pouvez-vous me dire comment se passe une journée type ? une semaine type ? comment les valeurs de l’entreprise se déclinent elles au quotidien ?
  • Montrez votre ambition en posant des questions relatives à votre capacité à faire évoluer la fonction – aucun poste n’est figé de nos jours…, les possibilités d’évolution,
    • posez des questions sur les critères de réussite pour la fonction : « Imaginons que je sois en poste, à partir de quels critères / indicateurs estimerez vous que j’ai réussi dans ma fonction ? »
  • Préparez les questions suivantes :
    • quelles sont les motivations qui vous amènent à venir travailler pour notre entreprise ?
    • où vous voyez-vous dans 5 ans ? 10 ans ?
    • que disent vos proches sur vous ?
    • décrivez-nous votre dernière prise d’initiative et les résultats qu’elle a engendrés ?
    • quel manager êtes-vous ?
  • Faites une synthèse à l’oral de l’entretien, de ce que vous avez compris des attentes de l’entreprise sur le poste recherché, de ce qui vous a motivé, de vos atouts pour le poste, et de la suite du processus

  • Préparer votre entretien en gardant en tête que vous devez être respectueux vis-à-vis de votre interlocuteur : vous serez vêtu de manière soignée et discrète, vous aurez préparé les aspects logistiques de l’entretien – plan d’accès, temps de trajet, parking à proximité etc
  • Assurer une poignée de main ferme en essayant de l’adapter à celle de votre interlocuteur
  • Asseyez-vous une fois qu’on vous y a invité
  • Ne coupez pas la parole
  • Restez souriant
  • Faites de réponses claires, structurées et évitez de vous perdre dans une récitation de détails ou de phrases sans fin
  • Montrez que vous avez confiance en vous en étant droit, posé, calme
  • Manifestez de l’intérêt à votre interlocuteur en notant sur un cahier les points clés de votre échange
  • Restez courtois ; cela ne signifie pas de montrer son adhésion à 100 %de ce que votre interlocuteur vous dit
  • Conserver un contact visuel avec votre interlocuteur –rien de pire que d’avoir un regard qui balaie à 180° ! fixez votre interlocuteur dans les yeux
  • Montrez enthousiasme et positivisme
  • Argumentez vos réponses surtout lorsqu’elles sont courtes
  • Ne critiquez pas vos anciens employeurs mais tentez plutôt d’expliquer pourquoi vous avez éventuellement rencontré des difficultés
  • Laissez le temps de la réflexion en cas de proposition à l’issue de l’entretien
  • Remerciez vos interlocuteurs
  • Faites un mail de remerciements en reprenant les éléments de votre synthèse


Afin de vous permettre de savoir si votre entretien a été réussi et pour mieux en appréhender la suite, nous vous donnons ici quelques conseils :

  • Vous avez le sentiment que vous vous êtes mutuellement enrichis pendant l’entrevue
  • La prise de notes a été effectuée par votre interlocuteur et vous même
  • Vous avez abordé ensemble les étapes suivantes du processus
  • Votre interlocuteur vous a spontanément proposé d’envisager la suite du processus
  • Fiez-vous à votre feeling ; si vous avez le sentiment que ça s’est bien passé, que vous avez déroulé les arguments que vous souhaitiez, que vous avez suivi votre préparation, c’est positif
  • Votre interaction avec votre interlocuteur a-t-elle été bonne ?
    • vous a-t-il recadré régulièrement ? le recruteur avait-il la tête à d’autres tâches ?
    • ou êtes vous rentré dans un échange constructif et réciproque sans avoir être dérangés? dans ce cas cela est plutôt positif
  • La durée de l’entretien est également un facteur à étudier. Un entretien très court n’est guère encourageant. Un entretien d’une heure, sans recadrage particulier, signifie que le courant est passé, qu’il y a eu un échange intéressant. C’est d’autant plus encourageant que votre interlocuteur vous a posé des questions, a cherché à en savoir d’avantage sur des points précis : vous l’intéressiez et il voulait en savoir plus pour s’assurer que vous étiez la bonne personne pour le poste.
  • Ne pas oublier que l’entretien est un jeu de séduction réciproque ; aussi, si vous avez senti que votre interlocuteur a cherché à vous vendre son entreprise, c’est que vous l’avez intéressé
  • Comment s’est passée la fin de l’entretien ? Si votre interlocuteur vous dit « on vous écrira », ce n’est pas très positif car cela signifie que votre interlocuteur ne souhaite pas prendre le temps de débriefer avec vous. Au contraire, s’il vous demande des éléments complémentaires, s’il évoque la suite du processus avec vous, précise une date pour une prochaine entrevue, c’est positif.
  • Enfin, une partie des recruteurs choisissent de dire systématiquement en fin d’entretien ce qu’ils en ont pensé, même s’ils n’ont pas de réponses fermes.